Maison de maître Gutenberg

gutenberg

Square Gutenberg 8, à 1000 BRUXELLES

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a entamé en mars 1998 une procédure de classement de la façade et de la toiture des immeubles situés 5, 8 et 19 Square Gutenberg à Bruxelles.

Ces trois maisons d’habitation ont été bâties par Armand Van Waesberghe en 1898-1899.

La signature de l’architecte est gravée sur le soubassement en pierre bleue du n° 8.

La façade du n°8 présente un intéressant jeu de polychromie, obtenue par l’emploi de briques gris clair, rehaussée de briques rouges et de pierres bleues.

La composition de la façade joue sur l’alternance des rythmes et la dissymétrie : deux travées de largeur inégale au bel étage et au premier – celui-ci marqué par un bow-window – surmontées au second de trois fenêtres étroites, le tout sous une large corniche et un toit à deux versants percé de trois lucarnes.

Un souci du détail propre à l’Art Nouveau, qui conçoit l’architecture comme une œuvre d’art totale, se perçoit dans la qualité remarquable des ferronneries des grilles et garde-corps aux motifs sinueux et dans les menuiseries des châssis et portes dont les lignes variées s’intègrent parfaitement au dessin des façades.

Plusieurs graffitis ornaient également la façade du n°8. Ils ont été malhabilement repeints par un propriétaire précédent.

Il faut souligner le soin particulier apporté à la mise en œuvre des différents matériaux qui concourent à l’effet esthétique de chacune des façades dont l’ornementation raffinée s’intègre harmonieusement dans l’ensemble du bâti éclectique du square Gutenberg.

L’architecte Van Waesberghe a eu une courte carrière – guère plus d’une dizaine d’années –de 1896 à 1908 environ, au cours desquelles il semble n’avoir bâti qu’une douzaine de maisons.

Il compte parmi les jeunes  propagateurs du style Art Nouveau auprès de la petite bourgeoisie aisée.

Qu’il ait notamment œuvré dans le nouveau « quartier des squares » alors en plein développement, est révélateur de sa volonté de populariser le langage architectural profondément novateur de ses aînés, Paul Hankar et Victor Horta.

En 1903 monsieur VANDERVEEREN introduit une demande de permis pour une maison de maître dont la façade en briques et bois est inspirée par l'Art Nouveau.
En 1952 la maison est subdivisée en appartements, devenant ainsi un immeuble de rapport. (demande introduite par le propriétaire VANDERSTREEPEN ) ;
Cette maison est située sur le square Gutenberg, à proximité du Parlement Européen.
Elle est reprise dans le circuit touristique ART NOUVEAU de la ville de Bruxelles.